J 74

Petit voyage dans les airs bien passé, je suis revenue à mon éternel point de départ. Vous me croyez si vous voulez mais ici les rues sont larges, propres, vides et calmes, c’est Paris au mois d’Aout. Il fait grand soleil et je vais passer trois jours à trier mes photos, pas sur que ce soit le bon plan…(en tout cas il va falloir que je me réhabitue a écrire sur un clavier Azerty, et avec tout un tas d’accents…)

J’espère que vous aussi vous avez un peu voyagé en lisant mes mots pendant ces trois derniers mois, d’ici une semaine je vais créer une rubrique Photos sur ce site, car maintenant j’ai tout le temps pour en charger pleins pleins ! Une dernière occasion de passer par ici… et un dernier Namasté !

Publicités

J 71

Me voila redescendue dans les plaines du Gange, ou je retrouve enfin l’Inde veritable. Tout d’abord Rishikesh, ou la ville de la galere pour moi, la ou je sens que mon sac est vraiment tres lourd et la route vraiment tres longue. Mais c’est vite fini et il y a Haridwar pour rattraper, ville sacree encore plus folle que Varanasi, ou je me retrouve baptisee par le feu et le Gange dans la nuit par une famille d’hindous sympathiques.

Je suis maintenant a New Dehli, derniere etape avant l’aeroport, zone internationale… Eh bien, plutot chouette ville Delhi, apres tout le cirque qu’on en fait ! Moins de monde et de circulation qu’a Jaipur, et je ne compare pas a Mumbai… Et puis pas de souci pour trouver un internet a 20 roupies de l’heure et manger pour trois fois rien ici, pas comme dans les villes ultratouristiques du Nord !

Voila, demain dernier jour avant mon petit voyage dans les airs jusqu’a la Tour Eiffel…

J 66

Finalement pas de Manali tout de suite apres Dharamsala, le bus y est arrive a 3h30 du mat ! (Leila rira) Donc je suis restee dedans jusqu’a Keylong pour ensuite aller a Leh. Je suis maintenant prete a faire toutes les routes du monde, apres celle-la… Des lacets inombrables, sans goudron, dans la pluie et la boue, au deuxieme plus haut col du monde, dans un bus bonde bien sur…et surtout des heures et des heures ! Mais qu’est-ce que j’ai aime ca ! (j’etais la seule du bus je crois…)

Et le chemin en valait la chandelle, deja pour les paysages du toit du monde, mais surtout pour l’arrivee dans la vallee de l’Indus, un oasis dans les montagnes desertiques. Leh est une ville qu’il faut meriter, c’est pour moi la plus belle de l’Inde ! Et puis j’ai passe quatre jours formidable avec ma petite equipe : Tom le belge et Soichi et Takema les japonais !
Je suis revenue aujourd’hui enfin a Manali, je savoure mes derniers jours et sans doute la derniere fois que je marchande 1h d’internet… Prochaine etape Haridwar/Rishikesh, avant Delhi…

J 59

Depart d’Amritsar a 10h du matin, je ne m’attendais pas a cette journee entiere de bus pour rejoindre Dharamsala, mais les routes de montagne en bus gouvernemental sont terrible (en moyenne 20 km/h en montagne)

Enfin arrivee, je decouvre que le fameux quartier de McLeoGanj a Dharamsala est un fait un nid de touristes perche sur une crete, saupoudre de quelques tibetains en exil….Il pleut et il fait froid, la nourriture n’est plus epicee, les vendeurs n’essaient pas trop de vous arnaquer (lorsqu’il sont tibetains)…bref, on n’est plus en Inde ! La seule chose a faire dans les deux rues paralleles sont…les magasins (ce que je fais donc !)
Me voila prete a partir pour a peu pres trois jours consecutifs de bus en direction de Leh, au Laddakh, par une des plus hautes routes du monde, donc pas d’internet pendant ce trajet-la et celui du retour… Pas de photos aujourd’hui car le cable est reste dormir a l’hotel…je me rattraperai la prochaine fois.

J 56

Je quitte la ville bleue et son magnifique fort de Mehrangarh en train de nuit pour arriver a Jaisalmer, le fort du desert. Sublime ville couleur sable envahie par les appareils photos. La je retrouve…Elena comme par magie, le hasard est avec nous.
Je passe deux jours dans le desert avec une joyeuse equipe d’aventuriers : Bob le sikh du Penjab qui fait le tour de son pays a moto, et Giuseppe l’italien pour sa 6eme fois en Inde. Ensemble nous chevauchons des dromadaires dans les cailloux et les dunes pour y dormir a la belle etoile… (Quand t’es dans le desert !…depuis trop longtemps lai lai lai…)

Giuseppe et moi allons ensuite a Bikaner, magnifique surprise a la decouverte d’un morceau de paradis oublie dans cette ville peu touristique !

Aujourd’hui je suis a Amritsar, la ville sacree des sikhs, et je viens de manger dans l’une des plus grandes cantines gratuites du monde…

J 48

Quelques jours a Udaipur, ou tous les touristes se retrouvent… D’ailleurs je retrouve Elena, une espagnole deja croisee a Jaipur et Bundi, et un groupe de francais de Jaipur…

Mais j’ai decide de le quitter un moment pour aller dans la ville ou personne ne va : Ahmedabad. Et bien bonne surprise, ville plutot agreable pour ce qui est decrit comme un enorme centre industriel, et comme il y a un celebre institut de design la-bas, peut etre vais-je essayer d’y aller en erasmus…

Me voici maintenant au fin fond de l’Inde profonde, dans le Gujarat, aux limites des frontieres pakistanaises, zones protegees ou il me faut des permis speciaux…Waou !
Bon rhum avec ca (j’ai attrape froid dans un bus de nuit, il ne devait y faire que 25 degres ! ), mon nez n’en finit pas de couler ! Je suis posee dans une guest house a Bhuj, ville inconnue du guide du routard et pourtant capitale du Kutch, et je sillonne la region depuis deux jours, c’est a dire le desert et ses magnifiques habitants, les rois du tissage.

Demain, bus de nuit pour rattraper la route touristique du Rajasthan, dans la ville bleue de Jodhpur…

J 41

Effectivement je suis restee trois jours dans le calme de Pushkar, a prendre des douches plus ou moins froides tous les apres-midi pendant les power cut par 45 degres…Ici tout le monde attends la pluie !

Et j’en ai profite pour me faire un nouveau petit trou, a l’indienne !

 

Je suis a present a Bundi, petite ville bleue du Sud Est du Rajasthan, surplombee d’un palais fantastique. Au sein de ce palais, une salle a ciel ouvert de 10 metres carres recouverte de peintures dans laquelle je suis restee plus de deux heures ce matin, un veritable tresor de travail de miniature ! Je n’ai jamais vu un travail aussi beau !! Mon reve !!!


Demain me voila partie pour 7h de bus a travers la campagne aride pour rejoindre ma prochaine etape : Udaipur la blanche.